Publié par Longueur d'Ondes

Ce n’est pas la première fois que le chanteur collabore avec les auteurs – Fauve d’Or au festival d’Angoulême en 2014 pour Come Prima. Ils avaient, ensemble, réalisé la série jeunesse Octave.


Cette fois-ci, pendant deux ans et demi, le scénariste et le dessinateur ont suivi Etienne Daho avec la volonté de réaliser un livre « atypique et passionné ». Le résultat se décline en trois couleurs et narre la réalisation de l’album Les Chansons de l’innocence retrouvée, sorti en novembre 2013. Un treizième disque, alors retardé en raison d’une péritonite qui aurait pu s’avérer fatal, et dont la tournée a donné un ultime râle cet été, au festival Rock en Seine.

C’est donc un Daho, principal narrateur du récit, que l’on voit défiler à travers les larges cases, entre écriture à Londres ou Rome, travail en studio et concerts. Le tout, avec son flegme habituel, distillant des anecdotes sur son inspiration et laissant la parole à son entourage artistique.

Ludique et tendre à la fois.

 


> Editions Delcourt

Commenter cet article