Publié par Longueur d'Ondes

Abdou Toure & la francophonie : « L’enrichissement d’une langue commune »

Et pour vous, la francophonie, c'est quoi ?


CÔTE D’IVOIRE
Abdou Toure, ambassadeur auprès de l’Organisation internationale de la francophonie
- -
« La francophonie est extrêmement importante pour nous. Mon poste et le fait de résider en France – un choix du président – en témoignent. Tout comme l’accueil, dans notre pays, des 8e Jeux de la francophonie en juillet 2017. Avec 80 pays représentés et près de 4 000 participants, nous en espérons des retombées économiques et touristiques.
Le français est la langue officielle, aux côtés d’une multitude de langues nationales. C’est un trait d’union ! Il y a eu, dans les années 60, une gêne par rapport à son utilisation, mais uniquement par peur que cela ne se fasse au détriment des autres langues nationales. Ont ainsi été mis en place des programmes de promotion de l’ensemble des pratiques linguistiques. Aujourd’hui, il est démontré que les enfants, parlant leur langue maternelle avant d’être scolarisés, maîtrisent mieux le français.
Je suis né avant l’indépendance dans une famille de 24 enfants. À l’époque, les langues nationales étaient subdivisées par quartier. Il s’agissait donc de communautés linguistiques qui partageaient des valeurs communes. En conséquence, un passant pouvait corriger un enfant qui s'est mal conduit, sans que ses parents s'en plaignent... Bien au contraire !
Aujourd'hui, le français est devenu le meilleur moyen de communication entre Ivoiriens. Même ceux qui n'ont pas fréquenté l'école parlent français (grâce à la rue), mais en se réappropriant cette langue. C'est-à-dire : en créant de nouvelles expressions imagées. Ainsi, une maison à étage devient : maison-qui-est-debout-sur-son-camarade. Les Français gagneraient à connaître ces réadaptations pour enrichir notre langue commune. »