Publié par Longueur d'Ondes

The long and winding road (Rubén Pellejero / Christopher Pellejero )

On attendait beaucoup de ce voyage initiatique.


L’ambition était engageante : un format cartonné version XL et une palette de couleurs cohérente (lorgnant malgré tout sur le sépia). Puis le fond : la recherche de vérités à propos d’un père absent que l’on découvre ex-rockeur sur le tard, évoluant en traditionnelle quête de sens personnel.

Le rock en guise de biographie et/ou révélateur d’une époque ? Le propos semblait convenu, mais prometteur dans les déconstructions qu’il pouvait autorisé. Malheureusement, hormis quelques personnages secondaires réellement attachants, le récit peine à renouveler le genre.

Le cheminement est prévisible, les caractères sont sans nuance et les situations peu crédibles, malgré les qualités du dessin... Résultat : l’auteur, qui s’abandonne au name dropping musical pour muscler l’ensemble, sacrifie la part d’émotion inhérente à ce type d’aventure.

Or, il y avait une fresque sociale et régionale intéressante à comparer avec la France rock d’aujourd’hui…



> Editions

Commenter cet article