Publié par Croque-Madame


Autrefois, on imaginait sans peine la panoplie du féru d’informatique : lunettes à la Nana Mouskouri, bedaine imposante gavée aux pizzas et boutons en guise de peinture de guerre. Et si certains films le présentaient parfois en pur génie incompris, ce « no lifer » branché sur Linux, dopé au café et adepte de la culture Manga-Héroïc Fantasy avait davantage de chances de rencontrer des femmes en .jpg qu’en chair et en os. Mais les choses ont changé…


Geekette.JPGHein ?
Oui ! La famille du geek s’est agrandie ! L’imparable destinée de ces obsédés de la souris voués au célibat semble enrayée. Le geek s’habille toujours aussi mal, n’a toujours pas pris l’habitude de ranger ou de se laver, mais a au moins trouver un compagnon à sa mesure : la geekette. De l’informaticienne convertie par les grands frères ou le copain, jusqu’aux collectionneuses de figurines ou de nouvelles technologies, il y a de tout ! Les après-midi shopping se restreignent aux revendeurs informatiques, tandis que les bijoux disparaissent au profit de clés USB introuvables. Car attention, la geekette est davantage une obsessionnelle du gadget électronique et revendique sa féminité à coup d’achats compulsifs ou du « tout en rose ». Pas question pour autant de se laisser aller physiquement ou de décrépir sur MSN, la communauté reste essentiellement citadine et « branchée ».
 
Pourquoi ?
La mixité des geeks est tout d’abord due à sa réelle différence avec les Nerd (ou Otaku) et les Harcore Gamers (jeux vidéo) : la sociabilité. Au contraire, la cible est surconsommatrice de médias et exerce continuellement une veille technologique. Les geekettes n’ont donc pas peur du monde qui les entoure, mais l’exploitent le plus possible. Ici on s’approprie l’High Tech à son avantage et on digère la culture électronique des années 80 (Atari, Gameboy, Saint Seiya, etc.). C’est une forme d’acceptation et de revendication de son envie de liberté et de cocooning. Et parfois, c’est même l’influence de son entourage intime qui le conditionne, afin de pouvoir partager au moins quelques conversations avec son homme ou ses amis de passage. Car après tout, pourquoi est-ce que ce ne serait réservé qu’aux hommes ? L’équité ainsi faite, il restera alors à se mettre d’accord sur le ménage … Un aspirateur wi-fi automatique ?
 

Commenter cet article