Publié par Site web Vieilles Charrues

Roi français du bootleg, producteur et animateur radio, Dj Zebra a su marier références populaires et esprit rock. Assailli par les fans et les journalistes, l’ancien bassiste de Billy ze Kick est en terrain conquis.


 
Zebra-Vieilles-charrues-2.jpg
Toutes ces sollicitations, c’est nouveau pour toi ?
(Rires) C’est vrai que je connais beaucoup de gens ici. Je me sens chez moi : Canal B, Billy ze Kick... Et puis, il faut dire qu’avec l’année que je viens de vivre, c’est idéal pour moi !
 
Et que l’on te demande ton avis sur tout ?
C’est normal ! Il ne faut pas oublier qu’en tant d’animateur radio, j’ai avant tout pour mission de faire découvrir de la musique. Ce qui est dingue, c’est qu’en terme de programmation, tout m’intéresse aujourd’hui ! Arcade Fire, Clap Your Hands Say Yeah, Art Brut et même LCD Soundsystem. Seul problème : je joue en même temps que LCD, donc je vais devoir faire encore plus fort ! (Rires)
 
Les bootlegs, c’est une musique « d’accidents » ?
Pas seulement. J’ai une idée précise avant. Souvent sur le décalage apporté. Mon seul but : choquer.
 
Tu as dit cet aprem’ « J’emmerde la Sacem ». Qu'en pensent-ils ?
J'en ai rencontré un à ma dernière date ! Ce qui est hallucinant, c’est que c’est un organisme officiel et qu’ils ne comprennent même pas le principe du bootleg ! Mais bon, c’est aussi de la provoc’ de dire ça. C’est alternatif ! Comme le punk à ses débuts. Rien à voir avec Nrj. Et puis, ça me fait rire. J’ai rien à foutre là ! A la base, j’ai toujours voulu faire du rock et j’aime me faire détester... (Rires)

Finalement, tu acceptes mal l’appellation Dj ?
Ca me dessert... Mais bon, il y avait déjà un groupe qui s’appelait Zebra ! Je n’aime pas quand le « Dj » ne se surpasse pas comme Vitalic. J’adore sa musique ! C’est juste sur le principe. Je préfère Daft Punk et les Chemical. J’ai vu les Daft à Bercy, quelle claque ! Au moins, ils jouent un rôle. Mais fondamentalement, je suis plus proche d’un Didier Wampas ou du chanteur de Dionysos. C’est pour ça que l’on va monter un groupe avec Dj Moule.
 
Et le public breton, il est différent ?
Il est au taquet dès le départ ! Plus chaud. Faut pas les décevoir. C’est une ambiance bien spéciale. Du coup, ça fait deux jours que je fais un sevrage en alcool pour pouvoir assurer ! (rires) Et puis, je réserve un petit titre « bombardes » avec Ar Re Yaouank. Pour le reste, j’ai trois tubes obligatoires qui constituent la base du set. Le reste, j’improvise en fonction de l’ambiance...
 
 
> Autre itw de Dj Zebra
> Zebra Live à Bercy
> Zebramix à l’Elysée Montmartre