Publié par Le Progrès

Les Subsistances n’ont jamais aussi bien porté leur nom de « Laboratoire de création artistique » avec ce spectacle polyvalent, esthétique et envoutant.

Dès le début de la création, on se rend vite compte que le cirque n’est ici qu’un moyen, et non une finalité, pour mettre en scène la danse contemporaine. « Tangeantes » est une jolie compilation des meilleures expérimentations de la Compagnie « Les Mains, les Pieds et la Tête aussi » et de Mathurin Bolze. Des lumières, de la musique jusqu’aux mouvements des corps, l’esthétisme est parfait. Le décor vient intelligemment livrer ses secrets au fur et à mesure du périple. Les axes de lectures et les espaces de jeux sont nombreux, mélangeant les hauteurs et les profondeurs.

Mouvements de l’âme
Le propos interroge sans cesse notre rapport à la société. L’animal nu se transforme en l’Homme qui courre. C’est alors qu’apparaissent ceux qui font tourner la roue, ceux qui veulent en sortir et les condamnés à la course. Le talentueux Akosh S., musicien d’instruments à vents et cinquième homme de Noir Désir, construit une ambiance reposante, puis stressante. Les frottements, les tapotis et les instruments les plus atypiques sont utilisés. Le public a judicieusement salué à tout rompre la prestation.

LIEN
> Les Subsistances
8 bis, quai St Vincent, Lyon 1er.
Rens : 04 78 39 10 02


Commenter cet article