Publié par Bars en Trans

Dans le cadre des Bars en Trans 2007

I-am-un-chien.jpg Ce nom de groupe, c’est une double référence à Lassie et au hip-hop marseillais ?
Non, c’est le refrain de « Debaser » des Pixies. Une preuve de plus que nos influences sont essentiellement rock. On nous parle souvent de Rapture ou bien encore de Prodigy. C’est drôle, suivant chacun, nous sommes soit « violent », soit « marrant ».

Comment l’électro a-t-elle donc été intégrée à votre musique ?
Notre premier morceau était un remix de notre ancien groupe rock Emotion Akin Too Terror. C’était juste un délire sur MySpace qui s’est finalement concrétisé. Mais à la base, non, nous n’avons définitivement pas été élevé à l’électro. Mais ça vient ! Au fur et à mesure, on commence à dompter les machines… (Rires)

Vous avez préparé quelque chose de spécial pour ce soir ?
Ce soir, nous avons préparé un set « violent ». (Rires) Non, nous allons plus axer sur du dancefloor en limitant par exemple le débit de paroles pour un titre au profit du riff de la guitare. Et puis ici, ce n’est pas le même public statique, intello et critique de Paris. Du coup, nous sommes moins stressés qu’à la Flèche d’Or.

Votre actualité ?
Nous travaillons sur notre 1er album et sur les lives. Les concerts, c’est important pour pouvoir trouver note style, car cela ne fait qu’un an que nous sommes ensemble. Les nouvelles compositions sont donc plus dansantes et nous avons beaucoup travaillé sur l’enchaînement des titres. On oscille pour l’instant entre ambiance douce et punk tout en conservant une même énergie. Et comme tout le monde a aimé notre single « Don’t shoot », nous essayons d’en faire des clones... (Rires)

LIEN
> Page MySpace