Publié par Blog Rock en Seine


Ancien programmateur de Nulle Part Ailleurs et actuel chef d'orchestre de La Musicale et de l'Album de la Semaine sur Canal+, Stéphane vient régulièrement faire son marché parmi les tremplins rock.


St--phane-Saunier.JPGSi je vous dis que vous avez façonné tous les goûts musicaux de mon enfance, vous vous fâchez ?
Non, je suis content. C'est fait pour ! Pour moi, c'est le plus beau compliment et c'est en tout cas ce que j'essaie de faire. Je viens de Nulle Part Ailleurs, j'ai gardé le titre de l'émission comme une maxime personnelle. Se distinguer en proposant par exemple LCD Soundsystem ou The Hives à côté d'un groupe de Soul.

Que pensez-vous de l'ambiance des festivals français ?
Pour moi, c'est beaucoup plus convivial que Reading ou les autres festivals anglais. Il y a un savant mélange entre les jeunes groupes et les confirmés. Moi même, j'aime beaucoup mélanger les styles. Mais je ne peux pas vous citer tous les groupes que je veux voir, la liste serait trop longue.

Votre rêve ?
J'aimerais un jour pouvoir recevoir Tom Waits, qui déteste les télés, ou Neil Young, qui part toujours en tournée. Depuis 10 ans, je ne désespère pas ! (Rires) Je m'accroche...

Et concernant la nouvelle scène rock française ?
Je regarde ça avec amusement parce que je trouve que la hype est disproportionnée comme pour Plasticines. C'est comme dans les années 80, il y avait les Dogs à Rouen et personne n'en parlait. Actuellement, c'est Dead Pop Club qui mérite un éclairage, et non pas ce nouveau mouvement orchestré par des gens qui sont là pour se faire du beurre. Heureusement que Ouï FM ou France Inter transige avec ce qui passe à la radio, parce qu'un disque c'est cher. Et il faut pouvoir donner sa chance.