Publié par Blog Rock en Seine

Propulsé par le tremplin Avant Seine, le groupe de rock possède l'une des voix les plus rauques de la scène actuelle. Une violence froide significative qui a renversée le festival.

Rodeo-Massacre.JPGAprès les Bars en Trans en 2006, ça vous fait drôle d'être ici ?
On est plus à l'aise sur les petites scènes, c'est évident. Sur les plus grandes, on se tient juste plus serré. Dans les clubs, c'est autre chose. On joue dans l'urgence, mais tu as moins de stress vu que les spectateurs sont loin. On aime rester entre nous et puiser dans ces moments notre énergie.

Surpris d'être mis en avant par le festival ?

On a été très content d'être sélectionné, mais nous n'avions pas compris que c'était pour jouer pendant le festival. Tant mieux ! Du coup, j'ai joué en gaucher... (Rires) On a surtout été surpris que le public réponde présent dès le début.

Quelle est votre actualité ?
On continue de composer, même si l'album est prêt. Pour le moment, nous n'avons pas de signatures, mais nous préférons être plutôt demandeur auprès des labels. Et puis, il existe d'autres systèmes actuellement pour se mettre en valeur comme le téléchargement légal. Au pire, on sortira quelque chose en 2008, mais l'option de juste sortir des singles de temps en temps nous correspond. C'est une méthode alternative. On était parti dans la même optique avec notre 45tour. L'objet est beau et de toute façon... personne n'a de platines ! (Rires)


LIEN
> Site officiel