Publié par C'Est Enorme

Les décès des artistes ont toujours alimenté un bon nombre de légendes et de rumeurs : le prétendu assassinat de Kurt Cobain par sa femme, l'esprit maléfique qui s’empara de Bruce et Brandon Lee, le godemiché défaillant de Claude François jusqu’à Marilyn Monroe enterrant ainsi les secrets du clan Kennedy. Alors que le 8 janvier de l’année dernière fêtait les 70 ans de sa naissance, le King reste l’un des sujets principaux des fantasmes mortuaires. Affabulation ? Vérités ? Les enquêtes menées depuis le 16 août 1977 révèlent des détails contestables, mais troublants d’un King mort précisément sur le trône.


Le mois précédant sa mort, Elvis pesait 125 kg, alors que le certificat de décès en indique 85. L’original a été perdu et un autre certificat datant de deux mois après l’a remplacé.

Une statue de cire remplaçait le corps du défunt dans son cercueil vitré.

Les funérailles ont été organisées dès le lendemain de l'annonce.

Deux heures après la mort officielle, un sosie a été aperçu achetant un billet pour Bueno Aires, payant en liquide sous l’un des pseudonyme du King : John Burrows.

Elvis ne quittait jamais sa Bible, le livre sur la numérologie de Chiro et l'autobiographie du Maharishi Mahesh. Ces livres, ainsi que des traités pharmacologiques et sur la mort n’ont jamais été retrouvés.

Au lieu son l’habituel "Je vous reverrai à mon prochain récital", le King a dit « Adieu » à la fin de son dernier concert à Hawaï.

Elvis avait accepté un contrat exorbitant et payable d’avance de la part de NBC pour sa prochaine tournée.

Quelques jours avant sa mort, il a congédié de fidèles employés.

Mademoiselle Foster, passée au détecteur de mensonges avec succès, a affirmé qu’il lui a déclaré qu’il ne monterait plus sur scène, qu’elle n’avait pas à croire ce que diraient prochainement les journaux et de taire cette conversation.

Une ancienne fiancée d’Elvis a reçu le lendemain une rose de la part de « El Lancelot », pseudonyme qu’eux seuls connaissaient.

Passionné de numérologie, la date de la mort d’Elvis correspond à son chiffre préféré.

Elvis aurait perdu $10,000,000 dans un mauvais investissement avec l’organisme mafieux la "Fraternité" et aurait aidé le gouvernement à le faire tomber. Le changement d'identité fait partie du programme de protection des témoins.

Un jour, le King avait organisé sa mort avec des balles à blancs pour savoir comment réagiraient ses proches.

Son expérience du karaté et des produits pharmaceutiques lui aurait appris à ralentir son rythme cardiaque et en simuler l’arrêt.

A la mort d’Elvis, un chanteur masqué du nom d’Orion a commencé une rapide carrière. Dans un bus de tournée, quelqu’un affirme avoir vu deux Orion, dont un qui ressemblait fortement à Elvis. Des ingénieurs du son affirment qu’il s’agit de la même voix. Tous les documents ont disparu.

Une photo montre une silhouette familière à la fenêtre de Graceland (maison du King) observant les visiteurs après l’annonce du décès.


Personne n’est jamais venu toucher l’assurance vie du King.

 - -
(L'auteur ne partage pas les thèses développées ci-dessus)