Publié par FJM Publications

Si toutes les révolutions n’ont heureusement pas fini dans un bain de sang, leur récupération consumériste demeure parfois une issue logique. D’un moyen de défense militaire à son origine, le web est devenu un espace de liberté aux multiples possibilités. Nouveaux comportements, nouvelles castes et nouvelles dérives, … Jamais les Hommes n’avaient aussi vite évolué en si peu de temps. Et en attendant de prochains bonds dans le temps, Madame Mercantile veille au grain.

Un geek (se prononçant [gik]) est une personne passionnée par un domaine dans lequel il excelle. A l’origine, le terme signifiait en argot anglais « fada » et son étymologie désignait un clown de carnaval. Le type de geek le plus connu est désormais incontestablement le « computer geek ». C'est-à-dire des mordus d’informatique et des technophiles passionnés. La langue des geeks se caractérise par l’utilisation d’un jargon informatique, des codes et des graphies que les néophytes ne peuvent pas comprendre. La personne la plus compétente dans un groupe ou une entreprise est parfois appelée « alpha geek ». Au niveau des comportements collectifs, on peut notamment noter une absence de conformisme, une grande curiosité, un attrait pour les sciences, la science-fiction, les technologies ou l’heroic fantasy, les pulsions acheteuses, un rejet et un désintérêt pour les modes vestimentaires, un goût analytique pour la musique. Les joueurs informatiques passionnés sont appelés des « hardcore gamers » et se réunissent dans des Lan Party (tournoi dans une salle).

Si le geek ne possède pas une importante vie sociale, c’est à travers sa vie numérique et digitale qu’il s’épanouit comme les forums, les conventions ou les Lan Party. Internet a créé des « communautés de l’ombre ». Steve Silberman a signé un article dans « Wired » qui annonçait une très forte fréquence d’autiste et de « Syndrome d’Asperger » parmi les enfants des informaticiens de la Silicon Valley aux Etats-Unis. Le Syndrome d'Asperger (« Pervasive Developmental Disorder » en anglais) est un trouble envahissant du développement et regroupe un ensemble de comportements déviants. Il touche l'interaction sociale, la communication et les centres d'intérêts d'un individu. Le syndrome d'Asperger serait donc une maladie de la Théorie de l'esprit. Un patient atteint du Syndrome d'Asperger est familièrement désigné : « Aspie ».

Si l’utilisation actuelle du mot « geek » est devenue neutre, le terme péjoratif est « nerd ». De plus, ces personnes ne sont pas réputées pour la qualité de leurs créations de logiciels. Régulièrement truffés d’erreurs, la maintenance est en impossible en raison de l’absence de commentaires. C’est une des conséquences de ne pas vouloir faire partager ses connaissances et de s’enfermer dans un mutisme élitiste. Un otaku (« votre maison » en japonais) nomme les personnes qui restent en permanence chez elles. La connotation est négative et signifie un repli sur soi-même accompagné par l’obsession constante de son hobby. L’otaku est donc un ermite passionné et monomaniaque qui a dressé une barrière contre une société qu’il refuse. Le terme « Hikikkomori » tente de s’imposer à sa place.

LIENS
>
Lan Party : vos amis seront vos pires ennemis
> Serious games : Sacré Charlemagne !



Commenter cet article