Publié par Longueur d'Ondes

Récompensant des artistes essentiellement étudiants, le tremplin des différents Crous de France - Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires - s’est déroulé en 4 étapes.

Une présélection sur maquette au sein d'une cinquantaine d'antennes étudiantes locales, un choix de 6 formations par un jury de professionnels sur Paris, une préchauffe éliminatoire dans le Mac de Bordeaux... Le tout pour atteindre en moins d'un mois une ultime finale en première partie de Rageous Gratoons devant un campus à ciel ouvert.

Grand gagnant de cette édition, les strasbourgeois Lyre le Temps ont su tirer leur épingle du jeu avec un rap scratché et anglophone au flow raillé plutôt punk. Mais si la mise en espace est efficace et que le look anglais (chemise blanche, cravate noir) renforce une imagerie classieuse à la Timberlake, le timbre de voix atypique mériterait, lui, l’utilisation d’une plus grande variété de registres pour ne pas uniformiser le set. Quoi qu'il en soit, l'exercice révèle une aisance certaine sur scène, des références jazz savamment réexploitées et un esprit complice plus que communicatif.

S’en suit ensuite Babayaga et sa musique de l’Est d’un niveau technique redoutable, puis le one-man canadien Simon Goldin finalement en décalage avec sa formule entre rock acoustique et bal populaire, et enfin La Goutte qui, malgré leur sincérité, ont peiné à se démarquer de leurs influences Mano Solo et autres combos néo-réalistes.

LIEN
> Page MySpace
gagnant


Commenter cet article