Publié par Longueur d'Ondes


Biche Prod est une plateforme de groupes et d'artistes non puristes, provenant de la place nantaise. Dans son sillage : Jukebox, Bernard Menez Social Club, Electrock Sound System, Soul Surgeons, Morpho, Resistenz, Smith&Wesson, Dj Fluke, Dj Barbelivien ou encore selecta Moonboots. Rencontre avec son booker, Butterhands, ancien animateur de la radio associative PRUN’.


Que pensez-vous du principe d'achat proposé par Live Nation ?

La musique, au lieu d’être une proposition d’artistes devient une réponse à des besoins ou des intérêts d’autres acteurs (les intermédiaires divers et variés, la presse, les annonceurs, le public...). D’où la reformation ou le maintien en vie d’artistes dinosaures.


Est-ce symbolique d'un changement de moeurs ?

Cette mutation correspond à un mouvement de concentration de l’industrie du spectacle qui espère ainsi préserver ses intérêts menacés par Internet. Les ventes de disques devenant secondaires, il leur faut trouver d’autres revenus.


Sommes-nous menacés ?

Sont concernés, au premier chef, les gros tourneurs français, car même s’ils se drapent d’un passé d’indé, ils génèrent de l’argent et sont eux même passés dans une démarche « à la Live Nation » : production de concerts, voire de festivals… Il faut être lucide, Biche Prod ne boxe pas dans la même catégorie. Nous ne travaillons qu’avec des artistes émergents, dont Live Nation ne soupçonne même pas l’existence. Par contre, nous ne pouvons fonctionner que grâce à un réseau de salles et de festivals (associatifs, subventionnés ou non). Et c’est dans ce réseau que certains osent encore programmer des groupes émergents. S’ils pâtissent du rouleau compresseur Live Nation, par ricochet, Biche Prod en pâtira aussi.

LIEN
>
Site officiel