Publié par Webcover officielle Vieilles Charrues

En direct des backstages : ragots, potins, humeurs, et surtout, histoires vraies. Ici, vous saurez tout-tout-tout sur Carhaix-land et son univers impitoyable, des demandes artistes aux anecdotes des coulisses. Notamment sur un certain Sprinsgteen à re-Bruce-poil !

#1 / Jeudi

nullBurnes to the USA.
Sacrement virils, les p'tit gars de l'équipe de Bruce Springsteen... Les 100 techniciens - tout de même ! - en majorité dopés à la testostérone, ont débarqué ce jeudi à... 6h30 du mat'. Yeah, come on !
Bis. Oui, sauf que, vu la taille de l'équipe, elle occupe entièrement le village artistes de Glenmor...
Adepte du jus de chaussettes ? Moby en a demandé 3 paires... accompagnées d'un mixeur de fruits.
Où qu'elle est la baballe ? Bruce Springsteen, encore lui, est arrivé avec 7 voitures en file indienne, gyrophares sur le toit et vitres entièrement teintées. Oui, mais la question demeure... Dans quel véhicule était l'artiste ? Les paris sont ouverts.
Ca plane pour moi ! Le chanteur de Fiction Plane est venu en conférence de presse avec... un casque d'aviateur. A quand le groupe Réverbère, qui passe vendredi, déguisé en poteau électrique ?
Plus d'une corde à son manche. The Boss s'est arrêté à Lorient pour du shopping. Frénésie des soldes ? Non. Sa guitare cassée, il a fallu la remplacer rapidement.
Y'a des détails qui tuent ! The Killers a voulu que soit livré dans sa loge, 5 douzaines de fleurs à tige longue.
Plutôt commode, le p'tit ! C'était annoncé sur les 17 pages de riders (contrat résumant les demandes artistes) qu'ont reçu le festival : Bruce, décidément, a failli venir... avec ses meubles. Non mais, dans quel état gère ?
Complètement timbrés ? Metronomy a réclamé 4 tickets de jeu à gratter, 2 journaux anglais et 4 cartes postales prêtes à être envoyées. C'est môman qui va être contente...
Spam. L’annulation de Lilly Allen s’est faite par un simple e-mail « Annulation du concert en raison de problèmes personnels ». Depuis, pas de news. Même pas un coup de fil de son agent.

#2 / Vendredi

nullBurp !
Buffet avant le concert, dîner au catering artiste, concert, puis rebelotte un buffet dans la nuit. Et enfin le petit déjeuner pour plus d'une centaine de personnes... Bruce Springsteen aurait-il eu peur de manquer ? Résultat : le cathering prod' a eu le droit au surplus ce matin. Tournée de croissants pour tout le monde !
Tout un fromage. Hier, en conférence de presse, Fiction Plane s'est vu offrir une tome de Carhaix. Fiers de leur cadeau, le groupe l'a promené toute la journée... pour finalement l'abandonner dans le bus Gibson.
Radiologie. Tout l'état major de Radio France était présent aux Vieilles Charrues pour le concert de Springsteen. Notamment Jean-Luc Hees, son président.
Tout nouveau tout beau. En plus de la Grande Roue sur le parvis du château, les Vieilles Charrues accueillent cette année un simulateur de vol et un hôpital de campagne sur le site.
Bang bang ! Trop coquets ? Pas d'autorisation photos pour The Killers sur scène. Tant pis. Pour eux, surtout.
Folk US. Fan du genre, le label Fargo a reçu en conférence presse des affiches de Springsteen et une sélection de différents thés.
Goût de bouchonné. La fin du concert de Bruce Springsteen a donné lieu a de très importantes perturbations de circulation à la sortie du festival, pendant près de deux heures.
Y'a pas photo ? Alors que, traditionnellement, les photographes ne sont autorisés que sur les 3 premières chansons d'un concert, les Birdy Nam Nam les ont autorisés... sur les 3 dernières. A 2h45 du mat', off course.

#3 / Samedi

nullCoin coin !
"Maintenant, on va vous péter la gueule !" ont hurlé, hilares, les membres de Birdy Nam Nam lors de leur concert hier soir.
De la bouteille. Nashville Pussy voulait absolument goûter au vin français. Connaissant la réputation des loustics, l'association a opté pour du Cognac...
Dans la poche ! La Rue Ketanou a, elle, reçu en cadeau... 4 slips kangourou brodés à l'effigie du festival. Les Vieilles Charrues ? L'asso qui colle à la peau.
Cadre dynamique. Pistonné ? Jean-Philippe Quignon, le co-président des Vieilles Charrues possède dans son salon deux toiles de Joseph Arthur, programmé hier sur la scène Xavier Grall.
Télégénique. Peur du trou de mémoire ? Ô surprise, dans les premiers rangs du concert de Bénabar (l'éléphant), vendredi dernier. L'artiste a pour soutien... un prompteur.
Ca roule ! Honteuse, l'équipe de France Bleue Breizh Izel vient seulement d'avouer que pour rentrer dormir à Landerneau jeudi soir, ils ont tourné en voiture pendant plus de 1h30 pour sortir de Carhaix, dans les bouchons, pour finalement, après moultes sentiers de campagne... se retrouver à leur point de départ.
Dark side of the moon. Le groupe belge Ghinzu est rentré sur la scène de Kerouac sur la "Marche Impériale" de Star Wars.
Vidéo gag. Est-ce devenu la mode ? Charlie Winston et Cocoon se sont eux-mêmes filmés sur scène en train de jouer. A quand le film des vacances ?
Fan de Carlos ? C'est en tout cas l'impression que donnait ces festivaliers qui ont appliqué la technique du "tout nu, tout bronzé" pendant les concerts de Coming Soon et Cocoon.
Première loge. Charlie Winston est resté - volontairement - 3h tout seul enfermé dans sa loge... afin de se concentrer pour son concert. Ca valait le coup.

#4 / Dimanche

nullDisque platine.
En conférence de presse, le groupe l'Angle Mort a reçu le dvd collector de la série Hélène et les garçons.
Gonflé. L'ex-gagnant de la Nouvelle star, Julien Doré, a signé un autographe en coulisses... sur la poitrine d'une fan. Rock'n'roll !
Frites, alors ! Samedi, le groupe Baba Salah a joué les bénévoles... en assurant le service au stand Kebab. Classe !
A doré. Vu sur le côté de la scène, pendant le concert de Julien Doré, regardant tranquillement le concert : Francis Cabrel.
Off the wall. Les hommages à Michael Jackson se sont multipliés ce week-end. Après Priscilla Ahn, Lenny Kravitz et Renan Luce, c'est au tour de 2 Many Dj's de s'y mettre.
File d'attente. C'est avec plus d'une heure de retard que Moby a commencé sa conférence de presse. Mais l'artiste s'est rattrapé, ouf, en chantant du Bob Dylan.
Pelles et pâtés de sable. The Rakes s'est vu offrir, en conférence de presse, un râteau en or... traduction française du nom du groupe.


Photos
© Pierre Iglésias & Guy de Lacroix-Herpin