Publié par plu-G

Le film Brazil de Terry Gilliam (1984), nous laissait entrevoir une génération future aux prises avec des toiles complexes de câbles. Wi-Fi, Bluetooth, ondes radios… Ce sont pourtant autant de systèmes de communication qui ont envahis de façon invisible notre quotidien pour nous permettre de gagner de l’espace, du temps et d’accomplir plus de tâches.

Pour les retardataires, la Wi-Fi permet de lier des appareils informatiques par les ondes radios. On imagine avec peine aujourd’hui vivre sans cette technologie : un modem sous le bras essayant de tisser une nébuleuse dans son appartement pour connecter à la fois l’ordinateur de son bureau et celui de sa chambre pour regarder des films. La scène a de quoi ressembler à une gigantesque fondue géant, nous rejouant un remake de Spiderman. Hors soirée bondage SM, chacun reconnaîtra donc aisément l’utilité d’une telle avancée.


Au-delà de ces considérations domestiques, la Wi-Fi et ses ondes radios sont à la base d’une prochaine révolution. Google, futur-maître-du-mone-à-la-place-du-Calife, envisage de mettre en place des M.A.N. (Metroplitan Area Network). Le principe est simple : câbler les villes américaines pour rendre gratuit et omniprésent l’accès à Internet. Un projet aux allures de communisme numérique, donnant des fils à retordre à l’ensemble des fournisseurs d’accès en place. En France, l’événement est moindre. De nombreuses associations se contentent pour l’instant de recenser les « free spots » (accès gratuits) issus de l’initiative d’établissements commerciaux (bars, discothèques, administrations publiques) ou dus à la négligence d’utilisateurs anonymes. En effet, si l’on ne protège pas son réseau, on ouvre des accès sauvages aux initiés. Et hop ! Voici que des informaticiens boutonneux profitent de ces brèches, offrant un accès gratuit à Internet ou à la télévision numérique.

Mais la Wi-Fi est également à la base d’une nouvelle dimension communautaire avec le « Wifipicning ». Ce concept s’inspire des flashmobs, événement éphémère sans signification qui convit les internautes à se donner rendez-vous pour accomplir ensemble un attentat poétique. Ici, le Wifipicning permet régulièrement de rassembler des adeptes sur une portée d’une trentaine de mètres afin discuter virtuellement ou physiquement et échanger des fichiers sans ingérence d’Internet. Ce nouveau Speed Dating informatisé vous donne enfin la possibilité de rencontrer ce fameux « Gros Lapin »  rencontré sur MSN ou télécharger les excellents Mp3 de « Goldorak69 » sans risquer la prison. Qui a dit qu’Internaute rimait avec asocial ?

INFOS
> http://www.cafes-wifi.com
> www.wireless-fr.org


Commenter cet article