Publié par plu-G le Mag


C’est une horreur ! Il envahit nos vies de jour en jour... A la fois speakerine, bibliothèque audio, guide touristique ou self-service, nous ne pouvons plus nous en passer. Car oui, le podcasting est partout et il influence notre façon de vivre. Le pire dans tout ça ? C’est que nous devrions le remercier.


Le podcasting, c’est tout d’abord la diffusion gratuite de sons et de vidéos sur Internet. Mais c’est aussi bien plus que ça. C’est la possibilité de télécharger ces éléments directement de l’ordinateur à votre lecteur MP3. Mieux encore, vous pouvez vous abonner. C'est-à-dire s’inscrire sur votre site Internet préféré, de l’anonyme jusqu’à l’illustre institutionnel, et ainsi programmer un téléchargement automatique dès qu’un nouvel élément est en ligne. On appelle ça s’abonner à un flux RSS.

Une fois maîtrisée cette technologie, à vous le téléchargement à la carte ! Emissions de radios préférées (sans les publicités), flash info ou chroniques diverses… Plus d’excuses. Les horaires tardifs ou les emplois du temps surchargés y ont trouvés leur compte et la plupart des grands médias français se sont lancés dans la course : RTL, TF1, NRJ… Votre lecteur MP3 rassasié, vous pouvez donc joyeusement vous cultiver dans les transports en commun, coincé entre le chien menaçant du voisin et l’aisselle de la voisine.

Mais attention, le podcasting offre bien plus qu’une simple rediffusion de programmes. Car oui, finie les sueurs froides dans les soirées mondaines. Grâce au livre audio, il vous est possible de télécharger gratuitement les dernières tendances. Si la lecture enregistrée à voix haute était autrefois réservée aux aveugles, le podcasting l’a enfin démocratisée. Une pratique jusque là très répandue aux Etats-Unis, en Europe du Nord, en Grande-Bretagne ou encore en Allemagne.

Et de même, pourquoi passer pour un vulgaire touriste dans un musée, l’oreille collée à un gigantesque téléphone qui guide vos pas ? La technologie peut rendre l’opération plus discrète et vous soustraire au parcours imposé du conférencier. En effet, de nombreux monuments (Orsay, Versailles, la Tour Eiffel…) ou des villes comme Troyes, Venise ou New-York mettent en téléchargement des podcasts adaptés à la visite en solitaire. Il existe même un parcours audio pour découvrir le musée du Louvre en suivant les pas du livre « Da Vinci Code. » Il vous suffira à l'avenir d’arpenter les rues ou les musées avec votre simple lecteur MP3, mimant l’écoute de vos titres favoris. L’honneur est sauf !

Certains se plaindront alors certainement du manque de présence humaine et d’un discours personnalisé en cas d’incompréhension. Et là, vous avez tout à fait raison... Mais en attendant la création d’hologrammes, il vous faudra pour le moment choisir entre adaptabilité ou liberté.




Livre audio
>
http://page48.blogspot.com
>
www.liredanslenoir.com
>
www.incipitblog.com

Plus grande bibliothèque mondiale
>
www.audible.com (payant)

Paris, Venise, New-York
>
www.podioguide.com

Da Vinci Code
>
http://musee.louvre.fr/audioguide/fr


Commenter cet article