Publié par Croque-Madame

Les initiatives les plus inventives et farfelues secouent la nouvelle génération d’internautes. L’heure est à la parodie volontaire ou non pour fuir une société aux prises avec la mode ou la morale. Habille-toi comme ci, épile-toi comme ça, fait l’amour de cette manière, consomme de cette façon… Mais pendant que la société continue justement à éduquer des adultes consentants, des groupuscules jouent pendant ce temps les hors pistes en revendiquant leur liberté infantile.


Street Brouette / Finger Skate
Finies les soirées Tv devant les pros du Skate ou du Bmx, la tendance réhabilite les jardiniers et les fans de maquettes miniaturisées. Remplaçant donc la traditionnelle planche à roulette, une horde d’un nouveau style envahit les rues avec des brouettes. L’objet est moins saillant et plus imposant que celui des surfeurs urbains, mais séduit les foules par son côté alternatif, décalé et permettant de ne pas se luxer les articulations. De là à remplacer ou égaliser les grandes compétitions du genre, il en faudrait beaucoup plus, mais les observateurs avaient déjà longtemps jasé sur le come-back des trottinettes... pour finalement ravaler leurs railleries. La Street Brouette a-t-elle donc de longs jours devant elle ? En tout cas, assez pour relancer l’espace d’un temps la fréquentation des magasins de jardinage.  Quant au Finger Skate, cette petite planche actionnée par ses doigts sur une maquette, il permet de comprendre les mécanismes de certaines figures à petites échelles et d’éviter les séjours à l’infirmerie. Alors, pourquoi pas ?

Party Crashers
Né en Hollande, ces “casseurs d’ambiance” n’ont qu’un seul objectif : contourner les codes et vous gâcher joyeusement le goût de la fête. Des agressions visuelles aux violentes attaques sonores, les activistes s’incrustent pour détourner les événements en leur donnant un aspect d’orgie provocante. Si pendant longtemps les contre-fêtes se contentaient d’investir les catacombes pour cultiver la marginalité ou de s’emparer d’autres lieux interdits à la manière des free party, la tendance s’inverse actuellement en jouant les invités surprises. Qui n’a jamais rêvé de mettre en l’air la boom de sa petite sœur ou pulvériser une soirée hype par simple jalousie ? Essentiellement drôle quand on fait parti des agitateurs…

PowerPoint Karaoké / Air Guitar
De Berlin à Zurich, le logiciel des conférenciers a donné lieu à un nouveau champ d’improvisation, sans rapport avec la musique. Depuis un an, des candidats doivent improviser lors de soirées PPK un exposé de cinq minutes sur un thème choisi au hasard. Grâce à des documents recueillis sur Internet et retranscris à travers un diaporama PowerPoint, l'objectif est de donner l'impression que l'on maîtrise son sujet de manière ludique et humoristique. Au-delà de l’absurdité du propos, la démarche dénonce pédagogiquement par la même occasion l’omniprésence du logiciel devenu un instrument social et son automatisation systématique. De la même manière, l’Air Guitar avait médiatisé une pratique autrefois réservée au cadre intime : le fait de mimer devant sa glace un solo de guitare sans le moindre instrument. Si ici, aucune revendication, à part la dérision, n’est en jeu, une compétition internationale existe tout de même depuis 1996. Et en 1969, en plein concert de Woodstock, même Joe Cocker avait surpris son public en s’adonnant à l’exercice.
 
LIENS
>
Audioguide
> Itw Dj Zebra
> Evolution des publics