Publié par Longueur d'Ondes


C’était du 21 au 23 juin 2013, Clisson (44). Et c'était bien.

Hellfest

LA CARTE D’IDENTITÉ/ 
équivalent du Wacken allemand, le festival du vignoble nantais est LE rendez-vous hexagonal des groupes à racines metal, voire punk-rock. S’y sont succédés, lors des éditions précédentes : Alice Cooper, Ozzy Osbourne, Scorpions, Guns N’ Roses, Marilyn Manson, Slayer, Deftones ou encore Megadeth.

LA PETITE HISTOIRE/ si la première édition date de 2006, une partie de l’équipe organisatrice provient du Furyfest (2002-2005, situé à Rezé, puis au Mans). Régulièrement au centre d’attaques (Christine Boutin, Philippe de Villiers, Civitas…) le festival a accueilli 102 000 spectateurs en 2013, dont près d’un quart d’étrangers, avec un budget de 8 M€.

LES +/ peu d’équivalent en France, voire en Europe, en terme de grand écart des cultures metal ; un décor soigné (sculptures et stands en tôle rouillée qui s’embrasent le soir, un espace boisé dédié au muscadet…) ; un marchandising appuyé (tétine, bavoir, tablier, pare-soleil, cravate, serviette de plage…) ; un vasteanimé ; un accès rapide aux deux scènes principales, facilité par leur positionnement côte à côte (au lieu du traditionnel vis-à-vis) ; et l’esprit bon enfant des festivaliers de l’ouest.

LES -/ 
le manque de signalétique en ville (40 min. à pied entre la gare et le site) ; une navette, reliant le festival, payante (bien que peu chère : 2 €) ; une scène – la War Zone – parfois difficilement praticable en raison de son entrée en virage ; et… le temps océanique (un classique).

gene-simmons-et-kiss-seront-de-retour-au-hellfest-en-juin_9.JPGLES CONFIRMATIONS : le show exclusif de Def Leppard (leur dernier concert en France datait de 1996) ; l’incroyable énergie de Korn – malgré la calvitie naissante de son chanteur Jonathan Davis – qui a eu le bon goût de jouer en majorité ses premiers albums ; le tour de piste des pré-retraités Accept, qui en ont encore sous la semelle ; la force tranquille des Texans ZZ Top ; la forte affluence devant les joyeux drilles de NOFX ; et les grands guignolesques Kiss avec leur panoplie kitch-délirante (pyrotechnie,et cape, élévateurs pour les solos, tyrolienne pour aller jouer sur la tour technique…).

ILS VALAIENT AUSSI LE COUP : Gojira, Europe, Napalm Death, Cradle of Filth, Buzzcocks, 3 Doors Down, Danko Jones, Papa Roach, Senser…

LES FRANCOPHONES : même s’il ne reste que trois membres d’origine et que le phrasé parlé des débuts fut presque abandonné, Mass Hysteria conserve sa hargne communicative ; Punish Yourself est toujours aussi drôle/perturbant/flippant (raillez la mention inutile), Treponem Pal, bien que jouant aussi les Peter Pan entourés de kids, arrive toujours à rendre actuel leur son indus.

ANNULATION : (notamment) Alice in Chains
CA A FAILLI : Iron Maiden et Aerosmith

Francheteau.jpgL’ANECDOTE : croisée dans les allées le samedi, la famille Francheteau de Vertou (commune de 21 400 habitants située à 20 km). Le patriarche, artisan du bourg et âgé d’une soixantaine d’années, était curieux de ce festival dont les voisins parlaient tant. Un festival pourtant aux antipodes de ses goûts musicaux. Revenu d’un voyage au Portugal, il a donc payé le billet d’entrée à ses enfants (et son gendre) pour l’accompagner – qui, en retour, lui ont offert un t-shirt de Motörhead –, afin de se faire une idée sur le lieu. Sans pour autant se projeter sur 2014, l’expérience s’est avérée concluante.

LA CITATION (Benjamin Barbaud, directeur) : « Ne perdre que 3 000 entrées (par rapport à 2012) dans une période de crise, où la Tva a augmenté – tout comme le prix du billet – , cela reste une belle performance. (…) Nous sommes très contents et fiers de ce résultat qui confirme la fidélité de nos festivaliers. (…) Le samedi a été caractéristique de cela, avec beaucoup de locaux ainsi que des personnes plus âgées qu’habituellement. »

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : 20, 21, 22 juin 2014

> Site web