Publié par Webcover officielle Rock en Seine

On l’attendait, on le guettait presque, mais pas forcément d’eux. Quoi que... Car voilà, la nouvelle est tombée comme un couperet : le geste le plus rock du festival vient d’être finalement effectué... par un groupe hip-hop. Et pas n’importe lequel !



VENDREDI-27-AOUT-2010-8465bNB.jpgSi Rage Against The Machine a fait culbuter le rock avec le hip-hop, Cypress Hill s’est amusé a renvoyer l’appareil durant toute sa carrière. Comme un ping-pong. Un lien évident entre deux mondes. Et des invités, il y en a eu... en samples, forcément. Snoop Dogg d’abord, puis Tom Morello des Ratm. La boucle est bouclée. 2 ans après, le même “How I Just Kill A Man” a retenti dans le parc.



Sur scène, les gladiateurs du hip-hop californien transpirent autant qu’il crachote sur le festival, style grosses saucisses tatouées sur le grill, casquette sur la tête et baggy défroqué. Et puis cette voix ! Cette voix du chanteur B-Real, nasillarde et “pince-nez”, de quoi ringuardiser Michel Leeb imitant un asiatique... Pas de doutes, c’est bien eux.



Le flow est chaloupé, cadencé au rythme des bras qui jouent les pois sauteurs. Le crew assassine les rimes tandis que les musiciens s’organisent une battle scratchs Vs percussions. Car les influences sont évidemment latines, africaines, rock... Preuve que les multiples racines ont su autrefois enrichir le style, quand aujourd'hui la société se pose encore la question de son identité.



Et puis, voilà que le chef de meute s’allume un immense joint. En signe de défi. Quoi de plus rock ? Il savoure son effet (et pas que, visiblement...). Marquant une pause. Le regard tout d’abord moqueur, puis rapidement de lapin mixomatosé avec des cernes assez grosses pour se prendre les pieds dedans. La foule est en furie. Même un drapeau vendéen slame. On croit rêver ! Et nous avec...

 Le pied !



> Myspace