Publié par Longueur d'Ondes

Né sous l’impulsion des Ogres de Barback, Irfan signe l’aveu de la dédogmatisation du monde de la musique. Rencontre avec son fondateur, Yannick, à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle rubrique du magazine indépendant Longueur d'Ondes sur les labels.

Irfan-Ogres.jpgPour quelles raisons créer Irfan en avril 2001 ?
L’association qui gérait la distribution des disques des Ogres ne suffisait plus, d’où l’idée de la société. Il y avait une volonté viscérale d’être entièrement autoproduit et autodistribué. Par contre, nous n’avions jamais eus pour idée d’accueillir d’autres groupes mais, suite à notre initiative, des amis sans distributeur ou désirant quitter leur major sont venus nous trouver. Nous avons donc agrandit les rangs en 2003.

Résultat ?

Près de 30 artistes, de La Ruda en passant par Les Fils de Teuhpu, Rageous Gratoons ou Marcel et son Orchestre, et plus de 450 000 albums écoulés depuis la création du label. Pour les pays francophones (Suisse, Belgique, Canada), nous avons même essayé de trouver des structures qui partageaient notre démarche.

Qui compose Irfan ?

4 personnes. Tous des amis d’enfance ou des compagnons de route. Par exemple, je m’occupais du transport sur les tournées. Quant à la comptable, c’est la bassiste des Assoiffés.

Où le label est-il situé ?

Nous réhabilitons depuis 3 ans un château à Viviers, dans l’Ardèche. C’est un bâtiment situé à côté d’une carrière, qui était inutilisé et abandonné. Nous le partageons avec d’autres associations et comptons prochainement en faire un lieu de résidence multidisciplinaire. Pour l’instant, nous avons investi dans un poêle. C’est déjà ça...

En 2004, vous créez également cd1d...

Effectivement, avec l’aide de 6 autres labels indés. C’est une plateforme de distribution physique et numérique sans DRM, sorte de fédération qui réalise de la vente en ligne équitable (pas de profit et reversement de 85% des ventes) et effectue un partage d’expériences. Aujourd’hui, nous regroupons 126 labels, 16 600 titres en téléchargements et environ 1 060 artistes.

Irfan-logo.jpgQuels sont vos projets à venir ?
Réunir tous les artistes du label au sein d’une même soirée pour fêter ses 10 ans, on y pense tous. Ce serait un rêve. En attendant, nous essayons de participer à des ateliers de travail au sein de fédérations régionales, afin d’obtenir un plus grand poids dans les décisions politiques, à l’image de notre lettre ouverte contre Hadopi visible sur notre site. Enfin, nous sommes sur le prochain album des Ogres qui sortira en 2011.

Décidemment, Irfan fait véritablement figure d’ovni, tant par sa philosophie « do it yourself » et anticonsumériste que par son statut unique de label-distributeur. Une démarche suffisamment humble et rare pour être soulignée, preuve que - quoi qu’on en dise - l’alternatif a encore de beaux jours devant lui…



EN SAVOIR PLUS
> Label

> Plateforme de téléchargement
> 3 avril 2010 : concert aux Trois Baudets
Photo : Carole Perchey