Publié par L'Argenteuillais


Un sculpteur français avant d’être une mythique place du 9e arrondissement parisien... Mais également, et surtout, un quinquet rock devenu symbole du mouvement alternatif des années 80.


francois-hadji-lazaro-pigalle.jpg

Après une dizaine d’années d’absence, l’ogre revient enfin. L’ogre ? François Hadji-Lazaro, maître de cérémonie aux dimensions hors normes. Par son physique de boule de fort, tout d’abord. Pour son intégrité jusqu’au-boutiste, ensuite. Qu’il soit acteur (chez Tavernier, Zidi, Caro&Jeunet…), musicien (avec des membres des Wampas, de Parabellum), chanteur (en solo, au sein des Garçons Bouchers) ou producteur (Mano Negra, Clarika, Paris Combo…), le Parisien a toujours eu l’indépendance comme leitmotiv.

Et pour cause : la voix rocailleuse de Pigalle est à l’origine de l’un des plus célèbres labels indépendants (Boucherie Productions, 1985-2001). Une influence majeure sur la musique, alternative taquine aux sucreries mercantiles de l’époque et dont l’esprit est restitué ici.

Comme un retour aux sources salvateur. Et la promesse de jours musicalement meilleurs.



> Site web