Publié par Webcover officielle Rock en Seine

Un rappeur somalien, il y avait de quoi faire quelques blagues douteuses que la terrible bienséance nous interdit de répéter. Et tant pis pour les adeptes de calembours et d'humour gras. Car, sur scène, il n'y avait pas de quoi rire.

k'naan 25Chapeau, veston et jean blanc... L'ambiance est à la cool, mais smart. Dans une version finalement plus hippie que hip-hop. Car du "love", du "together" et du "freedom", il y a eu autant qu'un Bob Marley érotomane atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

Et côté musique, on sent et ressent très clairement les influences africaines : une petite guitare souple tout en clapotis et quelques douces percussions qui vous caressent le bassin endolori. Idéal pour bouger son popotin en ce début d'après-midi.

Le batteur est tout sourire tandis que le chanteur se berce au son des reprises de la foule, avec en prime : le traditionnel sermon soul qui monte progressivement pour exploser dans les rythmes. Outch ! Le Mr Propre du hip-hop touche par sa simplicité et sa sincérité.

Bien sûr, le show eu quelques slows langoureux avec ses écarts guitar hero et une voix qui s'éreinte dans les aigus. Quart d'heure roulage de galoche à son voisin, mais qu'importe. Il y a eu surtout des hymnes rafraîchissants et métissés. De ceux qui vous colle l'esprit guilleret. Ambiance love, amour et fraternité.

C'est Ségo qui aurait été contente.

> Myspace