Publié par Le Mois Nantais / Prun'

Trublion dandy de Canal+, ancien compagnon de jeu d'Edouard Baer sur Radio Nova, documentariste pour Arte ou encore dj... L'homme a plus d'une corde à son arc. Ariel Wizman revient à la rentrée avec deux émissions en clair : Vendredi pétantes (19h10-20h50) et Samedi pétantes. Rencontre express.
 


Une marque de lessive a usurpé votre prénom...
Sauf que c'est moi qui lui a donné pour qu'elle puisse laver toutes les petites culottes des filles du monde entier... Hé hé. Question suivante ?

Gauche caviar ou bourgeois bohème ?
Bourgeois bohème ! S'il y a une chose que je veux faire dans ma vie, c'est bien ça, oui.

Pourquoi tant de virages professionnels ?
C'est comme les filles. Il y a des gens qui sont "ou". Moi ? Je suis plutôt "et". Une façon de vivre assez populaire, finalement...

"Burn to shine", ce serait votre devise ?
Complètement. Le punk est le dernier mouvement qui te dit de ne plus avoir peur. Au contraire : il te faut trouver les réponses par toi-même.


Rotten & Co s'éloignent de plus en plus de leur "No Futur". Comment cette doctrine peut-elle être actuelle ?
Pour moi "No Futur", c'est refuser la dictature de l'avenir. Nous ne devons pas faire de course après la prochaine mode musicale, vestimentaire ou technologique. Le profit entraîne une chute en avant...


Qu'avez-vous pensé de la récente mort de Strummer ?
Je ne fétichiste personne. Avis à ceux qui ont émis un hommage post-mortem : ça n'est justement pas ça être punk !

Intervieweur, puis en ce moment interviewé. Alors, heureuse ?
Ha ha... Je vais vous dire : la plupart des gens que j'interviewe, je les trouve mauvais... Ils n'arrivent même pas à se transfigurer, faire don de soi, voire même mentir... C'est notamment assez courant dans le cinéma avec ce lot de banalités destiné à valoriser une petite participation à des travaux totalement inconséquents... Au contraire ! Il faut se mettre en danger, bousculer les postulats.

Albert Algoud (ex-Nulle part ailleurs) était aussi à Nantes. Vous vous suivez ?
J'aimerais bien ! Il me doit de l'argent...


Que pensez-vous de Nantes, ville réputée "culturelle" ?
J'aime bien ce côté univers qui n'a besoin de rien, ni de personne, tout en se suffisant à elle-même. En musique par contre, c'est un peu trop ska/reggae/drum&base et pétards. Stop !

Et le groupe de rock Dolly ?
Ah bon, c'est qui ? ... De toute façon, le rock français, c'est de la merde ! Ca fait des années que l'on tourne autour sans rien créer qui n'existe déjà. Que voulez-vous ? La langue ne s'y prête pas... Et ne parlons pas de ces quotas baroques que l'on entend sur France Inter... Bull shit.

Prochain défi : créer une ligne de vêtements ?
Jouer au cinéma... Et puis, comme grosse trahison à moi-même, je me verrais bien écrire un livre. Hé hé.

Un conseil ?
Ecoutez la radio ! Le support radiophonique indépendant est magnifique... Au contraire de la télévision, il est resté honnête et... plus complexe dans ses nuances.