Publié par Webcover officielle Vieilles Charrues

 

L’artiiiste, et son staff, c’est comme la marée. Un va-et-vient au gré des intempéries. Un vague grain de folie rythmé et notifié dans les terribles riders (feuilles résumant les demandes artistes envoyées en amont du festival). Petit tour des anecdotes et exigences atterries dans les filets.

16-horse-power.jpg// JEUDI
>
Revolver : le batteur est resté jusqu’à vendredi pour jouer avec NTM
> The Raveonettes
a demandé une caisse de bières locales, mais ni lights ni importées. La chanteuse s’est également à moitié brisé le pied
>
Jacques Dutronc a désiré une assiette de 4 tranches de saumon fumé, 3 filets de blanc de poulet avec au choix : des pattes naturesans rien, ni beurre, ni huile ou des petites pommes de terre nouvelles à la vapeur + 1 paquet de Krisprolls (sans sucre) à partir de 17h ! En prime, la loge a du être repeinte et décorée en noir

// VENDREDI
> Wovenhand / Muzsikas
étaient en mode câlins avec le staff, conséquence de leur fin de tournée qu’ils fêtaient sur le festival
> Chapelier Fou
s’est occupé avec un jeu de cartes des 7 familles
> Sophie Hunger
a annulé sa conf’ de presse. Une habitude de l’artiste qui trouve chaque fois une nouvelle excuse
> Mika
a voulu qu’on lui serve des œufs de beluga. Sur scène, il a joué « Grace Kelly »au piano, suite à un pari lancé en conférence de presse
> Punish Yourself
a réclamé 2 bouteilles de vin rouge, soi-disant pour entretenir la voix des chanteurs

// SAMEDI
> FM Belfast
a perdu ses bagages. Ne trouvant rien en ville de satisfaisant, ils ont gardé leurs affaires sales sur eux, à l’exception d’un t-shirt des Charrues customisé en débardeur pour le chanteur
>
TF1 a refusé de couvrir le festival car Sexy Sushi, auteur de la chanson « Meurs, meurs, Jean-Pierre Pernaut », y était programmé
> Phoenix
a demandé 12 cartes postales locales avec 12 timbres internationaux, ainsi qu’un drapeau breton. Le matin, le batteur faisait son jogging dans Carhaix

// DIMANCHE
>
Alain Souchon a souhaité un repas spécial ne contenant aucune viande, et comme seuls produits de la mer des poissons à écailles et à nageoires (pas de turbot ou de saumonette, par exemple)
> Julian Casablancas
ne voulait pas de chocolat, de bonbons ou de biscuits : « J’essaie de garder ma ligne de jeune fille. Par contre, donnez-moi des tonnes de glace ! Assez pour faire une station de ski ou planquer un enfant. »

// BONUS
> Hell’s Crack
a kidnappé un des ballons noirs d’Indochine gonflés à l’hélium pour faire de la promo, au gaffeur blanc, de leur groupe
> 2 festivaliers
, un brin éméchés, ont ramené le talkie-walkie perdu de la régie camping. Pour les remercier, le régisseur principal leur a offert une visite de l’espace artistes de Kerouac avec, en prime, une photo d’eux prise sur la scène